La dyspraxie est une maladresse pathologique rare. Elle se manifeste par des difficultés à faire certains mouvements de façon automatique. Ce qui doit être évident devient très difficile. Quels sont ses symptômes et comment se traite-t-elle ? Continuez votre lecture pour savoir tout ce qu’il faut sur cette maladie.

Définition et les différents types de dyspraxie

La dyspraxie agit sur certains circuits cérébraux du sujet, ce qui rend difficile la réalisation de certains mouvements. Ce sont les enfants de jeune âge qui en souffre le plus souvent. Même si visiblement ils sont dans bon état de santé. Ce meilleur site fournit plus d’infos à ce sujet. En effet, quelqu’un qui souffre de dyspraxie aura du mal à tendre le bras pour attraper quelque chose par exemple. Cette difficulté n’est pas due à une déficience intellectuelle. Il existe deux formes majeures de dyspraxie. Il s’agit de la dyspraxie gestuelle et de la dyspraxie visuo spatiale. La dyspraxie visuo spatiale est encore appelé dyspraxie constructive. Elle se manifeste par un empêchement dans l’exécution de mouvements cohérents. Le sujet qui souffre de cette forme de dyspraxie aura du mal à tracer des figures ou dessiner. La dyspraxie gestuelle quant à elle empêche la réalisation de gestes quotidiens. Le sujet qui en souffre aura du mal à s’habiller ou encore utiliser des outils. Il aura des difficultés avec la parole ou la mastication.

Quels sont ses symptômes et comment la traiter ?

De manière générale, il est assez simple de reconnaitre un enfant atteint de dyspraxie. L’enfant ne parvient pas à s’améliorer ou à assimiler les activités qu’il répète. Il est souvent difficile pour lui d’énumérer des éléments à cause du trouble du regard. Ses dessins seront immatures et brouillons. Il aura du mal à faire des personnages simples. L’enfant est maladroit et ses mouvements quotidiens sont lents. En termes de traitement de la dyspraxie, il existe plusieurs moyens. Vous pouvez opter pour une rééducation psychomotricité ou une orthoptie. Une ergothérapie est également recommandée.